Le Passeur de l'Être

Le Passeur de l'Être

Travail de mémoire sur les tirailleurs sénégalais

Conte et  lecture
Tout public à partir de 10 ans​ - 35 min

De et avec Katia Belalimat

Le Passeur de l'Être est construit autour de lettres de la seconde guerre mondiale et de documents d'archives.
Ce devoir de mémoire me semble essentiel, il nous aide à comprendre le monde tel quʼil fonctionne aujourdʼhui.
La différence de filtres, de points de vue éclaire notre histoire, celle des tirailleurs et de la colonisation.
Ce spectacle était une commande du cinéma dʼart et dʼessai Nestor Burma pour la sortie du film Adama. (représentations à Montpellier en novembre 2015).
 
L'histoire
Dans un petit village au coeur de la Casamance, le griot de Ziguinchor chante la saga de l'adjudant Bourama Diémé. Il en fait une légende, un mythe; un dinaro, mi-guerrier, mi-génie.
Nous sommes entraînés sur les pas du dinaro, à la rencontre d'une dizaine de personnages, Issa, Amadou, Alioune, Diallo, Maurice, Saïaeng, Diawar, l’institutrice... une mosaïque de portraits, d’histoires entre deux mondes, la vieille Afrique et sa soeur Europe... À moins que ce soit un hymne à la vie. Tour à tour crieur, griot, écrivain public, journaliste radio, jouant de la musique des mots et des sons Katia tisse un conte moderne avec l’humain au coeur.
Dossier de presse: